L’ostéochondrite du genou

Created with Sketch.

Qu'est-ce que c'est?

Au moment de l’adolescence, on peut observer une fragilisation de l’os sur une zone du fémur près du genou, l’ostéochondrite. Même si c’est une maladie bien connue, son origine reste peu claire. Une des hypothèse principales met en cause des micro-traumatismes. Au niveau de l’ostéochondrite, l’os est remplacé par du tissu. Si la réossification se fait rapidement, la guérison se fait sans séquelle. Mais si la fragilisation se prolonge, un fragment de cartilage de l’articulation risque de se détacher.

Comment fait-on le diagnostic?

Les symptômes sont des douleurs du genou qui sont déclenchées par des efforts. En cas de douleurs de ce type évoluant depuis plusieurs semaines, il faut faire une radiographie.

En cas d’ostéochondrite, on retrouve une zone clair dans l’os, habituellement près du centre du genou. Une IRM peut être nécessaire pour compléter le bilan, et en particulier pour analyser l’atteinte du cartilage, que l’on ne voit pas à la radio.

Quels sont les traitements possibles?

En cas de lésion stable, ce qui est le cas le plus souvent, on tente d’abord un traitement par le repos sportif. Ceci permet la guérison de la lésion dans la majorité des cas. 

IRM et radiographies montrant une ostéochondrite du genou et sa guérison

En cas de persistance des douleurs malgré un repos de plus de 6 mois, une intervention pourra être envisagée. On réalise alors une arthroscopie pour réaliser des perforations à travers l’os ce qui va favoriser l’arrivée de sang dans la zone d’ostéochondrite et stimuler un processus de consolidation. Ces interventions sont réalisées en ambulatoire.

radiographies montrant une ostéochondrite du genou, le principe de chirurgie par perforation et sa guérison

En cas de lésion instable, on commence par une arthroscopie mais la conversion en chirurgie conventionnelle est habituellement nécessaire:

  • soit le fragment n’est pas trop abîmé et on peut le repositionner et le fixer avec une vis
  • soit le fragment est trop abîmé et on réalise une greffe d’os et de cartilage.

Une hospitalisation de 2-3 jours est habituellement nécessaire.

Suites opératoires:

Une immobilisation par attelle avec précautions d’appui est nécessaire pour 6 semaines. Ensuite, l’appui est progressivement autorisé et la kinésithérapie débutée. La reprise des activités sportives est autorisée entre 3 et 6 mois après l’opération, en fonction de ce qui a été réalisé.