Les synostoses

Created with Sketch.

Qu'est-ce que c'est?

Lors de la formation d’un membre chez l’embryon, un bourgeon de tissu s’écarte petit à petit du tronc. Il contient une boule de cartilage qui va se segmenter et s’ossifier pour former les différents os.

schémas expliquant la formation des membres par un phénomène de segmentation des os
Développement d'un membre chez l'embryon. Dans le bourgeon qui s'écarte du tronc se développe une boule de cartilage qui va s'allonger et se segmenter pour former les différents os. Les zones d'ossification (en hachuré) apparaissent secondairement.

Il peut arriver que le processus de segmentation entre 2 os ne se fasse pas bien. Il va donc persister un pont de cartilage qui va lui aussi progressivement s’ossifier. C’est ce pont que l’on appelle une synostose. Au niveau du pied, les synostoses les plus fréquentes sont entre le calcaneus et le naviculaire et entre le talus et le calcaneus.

radiographie montrant les os du pied

Comment fait-on le diagnostic?

Même si les synostoses sont présent dès la naissance, elles n’entraînent des symptômes qu’à partir de 6-7 ans. En effet, tant que le pont est en cartilage, il est souple et ne gêne pas le fonctionnement du pied. Au fur et à mesure que l’ossification de la synostose va se faire, elle va se rigidifier et déclencher les symptomes. Ce sont habituellement des douleurs aux efforts, situées en dedans ou en dehors de la cheville. Il peut y avoir aussi des douleurs dès que le pied se tord un peu, qui peuvent être prises pour des entorses, mais qui n’en sont pas puisque ce qui est la cause des douleurs, c’est la synostose et pas le ligament comme dans une entorse classique.

A noter que les synostoses peuvent fréquemment être associées à des pieds plats, qui peuvent contribuer aux douleurs.

A l’examen, il faut rechercher un enraidissement des mouvements de bascule du talon en dedans et en dehors, qui est bloqué par la présence du pont osseux.

Les synostoses peuvent être vues ou au moins suspectées à la radio. Une IRM peut être réalisée en cas de doute ou en prévision d’une chirurgie.

radiographie montrant une synostose du pied et le résultat après chirurgie

Quels sont les traitements possibles?

Le repos sportif associé au port d’une semelle orthopédique doit être tenté en premier lieu.

En cas d’échec, il faudra envisager une chirurgie qui consiste à retirer la synostose. Pour les synostoses calcanéo-naviculaires, ce geste est possible sous endoscopie. En revanche, pour les synostoses talo-calcanéennes, la proximité de certains nerfs et vaisseaux fait préférer un abord conventionnel.

Ces chirurgies sont habituellement réalisées en ambulatoire. Après l’intervention, une immobilisation par attelle est mise en place pour 2 à 3 semaines. Ensuite, il faut faire de la rééducation pour 1 à 2 mois et porter une semelle orthopédique pour 1 an. Les activités sportives peuvent être recommencées 2-3 mois après la chirurgie.

Dans la phase de cicatrisation, il peut se former des ossifications à l’endroit de la synostose mais qui n’entraînent habituellement pas de gêne.

En cas de pied plat associé à une synostose, on réalise habituellement le traitement de la synostose, ce qui suffit le plus souvent. En cas de douleurs persistantes, une chirurgie de correction du pied plat peut être envisagée.

 

Pour revenir sur le sommaire des pathologies, cliquez sur le lien.