Le métatarsus varus (ou adductus)

Created with Sketch.

Qu'est-ce que c'est?

Il s’agit d’une déformation fréquente chez le nouveau-né, principalement liée au positionnement du/des pied(s) au cours des dernières semaines de grossesse. Il s’agit d’un adductus isolé de l’avant-pied, c’est à dire que l’avant du pied va en dedans de l’arrière du pied quand on regarde le pied par en dessous. Contrairement au pied bot, il n’y a ni équin, ni varus. On parle de métatarsus adductus (le terme anciennement utilisé était celui de métatarsus varus)

photographies montrant la déformation du pied dans un métatarsus varus (ou adductus)

Comment fait-on le diagnostic?

Le diagnostic de métatarsus varus (ou adductus) est clinique. Aucun examen complémentaire n’est habituellement nécessaire. Dans de rares cas, une radiographie pourra être demandée. Le plus souvent, la déformation est souple, c’est-à-dire que l’on peut corriger la déformation par simple manipulation. 

Quels sont les traitements possibles?

Dans les formes mineures de métatarsus varus (ou adductus), l’évolution est spontanément favorable sans avoir à mettre en place de traitement. On observe habituellement une importante amélioration dans l’année qui suit l’acquisition de la marche du fait de l’augmentation des forces qui s’exercent sur le pied.

  • La kinésithérapie

En cas de formes plus sévères, le premier traitement à débuter est la rééducation. Dans les premiers mois, la mise en place d’un strapping par le kinésithérapeute a pour objectif de conserver le gain obtenu par les manipulations. Le chaussage se fait avec des chaussures du commerce. Il ne faut pas inverser les chaussures.

  • Les plâtres de correction

Plus rarement, on peut réaliser des plâtres de correction comme ceux que l’on réalise pour corriger les pieds bots. On réalise habituellement un traitement d’un mois pendant lequel les plâtres sont changés toutes les semaines. Ces plâtres de corrections restent efficaces jusqu’à l’âge de 3 ans.

  • La chirurgie

Elle est exceptionnelle et ne s’envisage qu’en cas d’échec des autres traitements. On peut la réaliser à partir de l’âge de 5 ans.

 

Pour revenir sur le sommaire des pathologies, cliquez sur le lien.