Le ménisque discoïde

Created with Sketch.

Qu'est-ce que c'est?

Le ménisque est une couche de tissu en fibro-cartilage, présent de chaque coté, en dedans et en dehors du genou, interposée entre le fémur et le tibia. Normalement, les ménisques ont une forme de « C » et sont triangulaires à la coupe. Il peut arriver, lors de la formation du genou chez l’embryon, que se forme un ménisque trop épais, qui recouvre le plateau tibial au lieu d’être situé uniquement sur sa périphérie. On dit alors qu’il s’agit d’un ménisque discoïde.

schémas montrant des ménisques normaux et un ménisque discoïde

Comment fait-on le diagnostic?

Le ménisque discoïde n’est pas détectable à la naissance. Les symptômes peuvent apparaître à partir de 3-4 ans, mais parfois plus tard. Ils sont dus au fait qu’avec la marche, le centre du ménisque discoïde est coincé entre le fémur et le tibia. Le ménisque va alors progressivement s’inflammer et s’épaissir, voire se déchirer. L’épaississement du ménisque va entraîner un flessum, c’est à dire que le genou ne pourra plus s’étendre complètement. En cas de déchirure, on aura des claquements et des sensations de blocage.

En cas de suspicion de ménisque discoïde, il faudra réaliser une IRM.

IRM montrant un ménisque discoïde

Quels sont les traitements possibles?

Il arrive parfois que l’on diagnostique par hasard un ménisque discoïde à l’occasion d’une IRM faite pour une autre raison. Dans ce cas, aucun traitement n’est nécessaire.

En revanche, dans le cas plus fréquent où le ménisque discoïde entraîne des symptômes (flessum ou claquements), une chirurgie est nécessaire. On va réaliser une méniscoplastie, qui consiste à enlever la partie de ménisque en trop. Si il existe une déchirure méniscale, elle sera réparée dans le même temps opératoire. Ces chirurgies sont réalisées sous arthroscopie en ambulatoire. Après l’opération, s’il a été réalisé une méniscoplastie isolée, aucune immobilisation n’est nécessaire. En revanche, si une déchirure a été suturée, il faut attendre qu’elle ait cicatrisé avant de mobiliser le genou. Une immobilisation par plâtre ou attelle est donc mise en place pour 6 semaines.

 

Pour revenir sur le sommaire des pathologies, cliquez sur le lien.