La luxation et l’instabilité de rotule

Created with Sketch.

Qu'est-ce que c'est?

La rotule (ou patella) fait partie de l’appareil extenseur du genou. Elle est dans la continuité du quadriceps, muscle qui permet l’extension du genou. Et elle se prolonge par le ligament rotulien qui vient s’attacher en avant du tibia. Lors des mouvements du genou, la rotule s’engage dans un creux situé à l’avant du fémur, la trochlée.

Au cours de la croissance, il existe des modifications de la forme des os et de la tension des ligaments autour de la rotule qui peuvent faire dévier son trajet. Ce risque survient surtout à l’adolescence où ces phénomènes sont amplifiés. Quand la rotule se déplace et revient en place toute seule, on parle de subluxation. Quand la rotule se déplace complètement et reste bloquée sur le coté de la trochlée, on parle de luxation.

Comment fait-on le diagnostic?

Quand l’enfant décrit le déplacement de la rotule sur le côté du genou ou que la rotule reste bloquée, le diagnostic est facile. Quand le déplacement n’est pas très important, le diagnostic peut être moins évident. Dans ce cas, ce qui est le plus souvent décrit est un lâchage du genou. On parle de « dérobement ». En effet, le déplacement de la rotule entraîne une décontraction « réflexe » du quadriceps.

A l’examen du genou, le médecin recherche une anomalie du trajet de la rotule et une appréhension de l’enfant quand on pousse la rotule vers l’extérieur.

vidéo montrant une luxation de la rotule lors de la flexion du genou

Le bilan radio recherche des anomalies de la forme de la rotule et de la trochlée qui sont des facteurs favorisant l’instabilité. En cas de suspicion d’atteinte du cartilage, il faudra demander une IRM.

radiographie montrant une luxation de rotule

Quels sont les traitements possibles?

Dans la majorité des cas, l’instabilité diminue avec le temps. Cela s’explique par la perte de la laxité « d’enfant » des ligaments au moment du passage dans l’âge adulte.

Les 2 principaux traitements sont la kinésithérapie et la genouillère. La kinésithérapie permet de renforcer les muscles qui stabilisent la rotule. La genouillère aide au bon maintien de la rotule pour limiter ses mouvements anormaux et permettre à l’enfant de faire toute ses activités avec le moins d’appréhension possible. Il n’y a pas d’effet néfaste à l’utiliser si elle permet à l’enfant de faire plus de choses. Elle est peut être portée toute le journée ou uniquement pour les activités sportives en fonction du confort qu’elle apporte.

photographie d'une attelle avec trou de recentrage rotulien utilisée dans le traitement d'une luxation de rotule

Lorsque l’instabilité est importante, il peut être nécessaire de réaliser une chirurgie de stabilisation. Plusieurs techniques sont possibles. Actuellement, l’intervention la plus réalisée est la remise en tension du ligament qui relie la rotule au fémur en dedans du genou. On utilise comme renfort le tendon du muscle gracile, situé en arrière et en dedans de la cuisse. Dans les rares cas où l’instabilité est majeure, des chirurgies plus complexes peuvent être nécessaires, associant plusieurs corrections à différents endroits du genou.

schéma expliquant une des technique pour traité les luxations de rotule: Le MPFL

 

Pour revenir sur le sommaire des pathologies, cliquez sur le lien.