La chirurgie de l’hallux valgus chez l’enfant

Created with Sketch.

Avant la chirurgie

La consultation avec l'anesthésiste

Elle est obligatoire, comment avant toute chirurgie, et doit avoir lieu au moins 2 jours avant la chirurgie. Lors de cette consultation, l’anesthésiste va décider avec vous du mode d’anesthésie. Le plus souvent, on réalise une anesthésie générale. Puis, une fois que l’enfant est endormi, on réaliser un bloc, c’est-à-dire que l’anesthésiste injecte sous contrôle échographique un anesthésiant au contact des nerfs qui s’occupent de la sensibilité du pied. Cette anesthésie complémentaire améliore beaucoup le confort après l’opération.

Pour plus de renseignements sur la consultation avec l’anesthésiste, cliquez sur le lien

La préparation de la peau

Aucun dépilation n’est nécessaire.

Une douche avec le savon habituel doit être faite la veille et le matin.

Pour le reste des consignes, vous pouvez cliquer sur ce lien

L'immobilisation

Il faudra bien venir avec les béquilles et la chaussure prescrite à la consultation.

La chirurgie

Les principes

Plusieurs techniques peuvent être réalisées. La technique réalisée à la clinique Rive Gauche est une technique percutanée. Son principe est de modifier la forme du premier métatarsien, qui est responsable de la déformation. Pour cela, on va faire une sorte de fracture de l’os, que l’on appelle une ostéotomie, que l’on va déplacer de la quantité voulue pour qu’ensuite l’os consolide en position corrigée. La mise en place de vis dans l’os permet de sécuriser le maintien du déplacement souhaité, le temps que la consolidation se fasse. Ces vis n’ont plus d’intérêt une fois que l’os est solide, mais si elles ne gênent pas, il ne faut habituellement pas les enlever

Les temps opératoires

  • La chirurgie de réalise sous fluoroscopie. Il s’agit d’un appareil de radio adapté à la chirurgie du pied pour délivré de faibles doses de rayons. Il fournit des images qui apparaissent instantanément sur un écran.
  • Dans un premier temps, on réalise une ouverture de 5mm par laquelle on va glisser une fraise motorisée, qui va couper l’os.
  • Par manipulation de l’orteil, on va déplacer l’os de la quantité voulue
  • On met en place 1 ou 2 vis, nécessitant chacune une ouverture de 5mm et qui vont donc stabiliser l’ostéotomie dans la position voulue.
  • La peau est fermée par du fil résorbable
  • On réalise un pansement qui va contribuer au maintien de l’orteil en bonne position.
radio avant et après chirurgie hallux valgus enfant

La durée

La durée de la chirurgie est de 30 minutes. Si l’on compte le temps de l’installation, de l’anesthésie, de la chirurgie et de la salle de réveil, la durée entre l’entrée du patient au bloc et le retour en chambre est habituellement de 3 heures.

Les suites opératoires

Les traitements

Le jour de l’opération, une fois rentré à la maison, il faut prendre systématiquement tous  les médicaments prescrits contre les douleurs. Car l’anesthésie du pied va se lever progressivement et il faut que des médicaments soient déjà présents dans le corps pour limiter le risque de douleurs intenses. A partir du lendemain, ces traitements sont à prendre en fonction des douleurs.

Un traitement anticoagulant n’est pas nécessaire

Le pansement

Le pansement joue un rôle dans le maintien de la correction, comme peut l’être par exemple un plâtre pour une fracture. Il ne faut donc pas le changer. Le même pansement est laissé en place. Il faut donc faire attention de ne pas le salir ni le mouiller. Le pansement sera enlevé lors de la consultation au bout de 4 semaines. Comme on utilise des fils résorbables pour la fermeture des cicatrices, ils partirons lors de l’ablation du pansement. Aucun soin supplémentaire ne sera nécessaire.

Les déplacements

Il est important d’être au repos pour que le pied dégonfle bien et limiter les risques de déplacement de l’os au niveau de l’opération. Si l’intervention est réalisée en période scolaire, il faut prévoir au moins 15 jours de repos à la maison.

Pendant 4 semaines, les déplacements devront se faire des béquilles. Avec la chaussure prescrite, le pied peut poser au sol mais il ne faut pas mettre de poids dessus, en particulier pas sur l’avant du pied. Pour les déplacements à l’extérieur, et en particulier si un retour à l’école est envisagé, il faut mieux prévoir un fauteuil roulant, si l’accessibilité de l’établissement le permet.

La reprise de l’appui se fait à partir de l’ablation du pansement. Il faut prévoir des séances de kiné qui vont aider à la récupération de l’autonomie. La reprise des activités sportives se fait habituellement 5-6 mois après la chirurgie.

Les complications

L'infection

Sa probabilité est d’environ 1%.

Concernant les modalités générales de prise en charge de l’infection, reportez-vous au chapitre sur les infections post-opératoires.

La présence du pansement ne va pas permettre d’avoir accès aux cicatrices. Ainsi, en cas de douleur inhabituelle ou de fièvre sans autre explication, il faudra contacter le secrétariat du Dr Thévenin-Lemoine. Si besoin, on pourra alors réaliser l’ouverture du pansement, qui permettra alors le contrôle des cicatrices.

La récidive de la déformation

Il peut arriver que l’os se déplace au niveau de la zone opérée, malgré la mise en place des vis. C’est pour cela qu’il ne faut pas appuyer, ce qui implique de ne pas se mettre dans des situations à risque de déséquilibre et de bousculade.